Actualité: Témoignage du glaciologue français Bernard Francou : "Si le Groenland et l'Antarctique fondent, le niveau de la mer augmenterait de 60 mètres.Des villes comme Guayaquil, New-York, la Nouvelle Orléans et Londres disparaitraient.
Actualizado lundi 11 de décembre 2017
Home
 
Carnets des Andes: la vie de Frédéric et Dorly Marmillod PDF Imprimer Envoyer
Il n'y a pas de traduction disponible.

Carnets des Andes

Récit d’aventures, histoire d’amour, histoire de l’andinisme, ces Carnets des Andes révèlent la vie palpitante d’un couple d’alpinistes en Amérique latine durant la Seconde Guerre mondiale et l’après- guerre. Le 26 juin 1938, alors que l’Allemagne nazie étend sa domination en Europe, Frédéric et Dorly Marmillod, citoyens suisses et alpinistes passionnés, s’embarquent pour le compte des Laboratoires Sandoz vers l’Argentine, puis le Chili.

Dès leur arrivée sur le continent américain, ils partent à la découverte et à la conquête des plus beaux sommets des Andes, prenant des notes de chacune de leurs expéditions, de la mer des Caraïbes à la Patagonie, du Venezuela au Chili en passant par la Colombie, le Pérou, et l’Argentine.

Frédéric Marmillod fait partie des précurseurs de l’andinisme avec d’autres explorateurs et aventuriers qui se sont risqués à l’assaut de leurs sommets.

Sa femme Dorly demeure le symbole de l’alpinisme féminin en Amérique du Sud.

Unis dans la même passion, ils formaient une cordée parfaite et incarnaient un alpinisme audacieux, novateur et d’une grande modernité. De page en page et pas à pas, leurs Carnets des Andes esquissent le portrait de deux individus hors du commun.


Editions Slatkine. Novembre 2015

 
"Carnets des Andes" : L'épopée des Marmillod PDF Imprimer Envoyer
Il n'y a pas de traduction disponible.


Rencontre avec Marc Turrel, auteur du livre "Carnets des Andes" sur Frédéric et Dorly Marmillod

Par Anne Hauben, journaliste.

Lancement du livre à Penthes


Anne Hauben : Pourquoi ce livre et pourquoi a t-il fallu attendre si longtemps pour le publier ?

Marc Turrel : Il existe beaucoup plus d’informations sur les Alpes et l’Himalaya que sur les Andes et il n’est pas étonnant que l’aventure de Frédéric et Dorly Marmillod soit restée méconnue et ignorée pendant plus d’un quart de siècle.Pourquoi ce livre, parce que c’est l’une des plus belles aventures en montagne. On découvre un couple qui va réaliser des premières ascensions dans les Andes, à une époque marquée par la guerre, et tout au long de leur séjour qui va durer 20 ans, Frédéric et Dorly Marmillod se lient d’amitié avec les plus grands alpinistes de l’époque. Ils deviennent les pionniers de l’alpinisme dans les Andes, ce que l’on appelle l’andinisme, avec un style tout à fait inédit .Dorly est la première femme à escalader autant de sommets, elle est le symbole d’une féminité dans un sport qui était principalement réservé aux hommes. Réhabiliter cette magnifique aventure, c'est tout l’intérêt de ce livre aujourd’hui.


Anne Hauben: Ce n’est pas seulement un livre de photographies. C’est un récit d’aventures dans un format beau-livre qui raconte les péripéties de ce couple d’alpinistes suisses en Amérique latine de 1938 à 1958 à partir de documents et surtout à partir des carnets de voyages qui se trouvaient dans les archives de la famille Marmillod.

Marc Turrel: Ces carnets de notes sont un mélange d’esthétisme et d'exotisme, qui va du plus spectaculaire, comme le récit de leurs ascensions sur les plus hauts sommets de l’Amérique du sud, à un quotidien de voyageur écrit avec beaucoup de talent et d’humour, aussi bien par Dorly que par Frédy,d’où l’incontestable intérêt historique et documentaire de ces carnets de voyages, et le titre de notre livre «Carnets des Andes ».


Anne Hauben: Quels sont les autres aspects de leurs personnalités que vous avez voulu privilégier ?

Marc Turrel: Je trouvais qu’il manquait dans les récits d’aventures sur la montagne en Amérique latine, cette posture à la fois romantique et romanesque que les Marmillod vont incarner. En regardant les documents et les photographies, je me suis rendu compte que leur vie, c’est à la fois un vertige vertical et un vertige horizontal … pour reprendre une expression, aux confins de ces « bouts du monde suspendus » . C'est fascinant de voir la quantité de sommets qu’ils escaladent, de pays qu’ils traversent, l’aimantation qu’exercent sur eux ces territoires, le ravissement qu’ils éprouvent pour la Cordillère des Andes et l’attraction qu’ils ressentent l’un pour l’autre.Il n’ y a pas d’équivalents. Il est rare de voir des cordées d’alpinistes qui ont duré aussi longtemps.


Anne Hauben: Les deux héros sont très charismatiques. Quand on les voit tous les deux sur les photos, ce sont des acteurs de cinéma...

Marc Turrel: "Il y a un air hollywoodien chez Frédy avec son physique de jeune premier, toujours très élégant, très posé, très calme, très avenant avec un vrai sens de l’humour, et puis Dorly par sa beauté et son style, elle surprend, elle séduit avec son côté Ava Garner, très glamour aussi. On est tous sous le charme de ces personnages, c’est vrai qu’elle exerce une séduction, tout en étant aussi d’une douceur, d’une gentillesse, d’une simplicité étonnante et d’une fidélité totale...Malgré tous les dangers auxquels ils s’exposent- il leur fallait des semaines voire des mois pour rejoindre les premiers campements- et bien malgré l’existence de tous ces dangers, Dorly est toujours souriante, pleine d’enthousiasme et d’énergie. Beaucoup de légèreté et d’humour, c’est une véritable première de cordée, en montagne comme dans la vie. C'est déjà un couple hors norme à l’époque.


Anne Hauben: Par contre, c'est la force de l’amitié en montagne et ce rapprochement extraordinaire face à l’adversité qui comptaient beaucoup pour eux?

Marc Turrel : Leur fascination pour l’Aconcagua en est l’exemple. Cette montagne, avec toute son histoire faite d’héroïsme, de tragédies souvent macabres aussi, est devenue une montagne humaine, si j’ose dire, une montagne presque fraternelle. Ils humanisent ce qui est déshumanisé. C'est là qu’il rencontre Fernando Grajales et Francisco Ibanez, les deux plus grands alpinistes argentins, une rencontre qui va devenir le symbole d’une profonde amitié pour ne pas dire d’une affection. Et puis, ils sont toujours préoccupés par le sort de leurs camarades ou par des situations en montagne qui demandent de la solidarité, de l’entraide. C'est bien cette rupture avec le profil et le schéma des alpinistes classiques de l’époque, qui apporte une nouvelle dimension, une exception que nous avons essayé de traduire dans ce livre.


Anne Hauben: Il y a cette fameuse anecdote sur Eva Peron et leur amitié avec Lionel Terray et les Français de l’expédition au Fitz Roy.

Marc Turrel : En janvier 1952, un des objectifs de Fernando Grajales est de déposer au sommet de l’Aconcagua un exemplaire du livre de Eva Peron, la « Raison de ma vie". C'est un geste très symbolique et romantique de la part de Fernando Grajales que de laisser ce livre au sommet de l’Aconcagua. Eva Peron est gravement malade, elle ne lui reste que quelques mois à vivre, on est en 1952. Elle a 33 ans. Grajales en a 28 ans, ils étaient presque de la même génération. Personne n’est au courant de son geste,les Marmillod trouvent ce livre au sommet et l’envoie à Eva Peron qui leur répond par cette très belle lettre que nous publions dans le livre.

Alors quand les français reviennent de Patagonie, victorieux, quelques mois plus tard, ils sont fêtés dans toute l’Argentine.

Et puis il y a cette anecdote étonnante où les Marmillod les reçoivent dans leur maison à Buenos Aires. C’est une fête incroyable. Mais je ne veux pas vous raconter tout le livre.

Les Marmillod, c’est l’histoire d’une amitié.



 
Patagonia Indómita: Isla Riesco, Unamuno y el Carbón PDF Imprimer Envoyer
Il n'y a pas de traduction disponible.

 
Por Marc Turrel y Jorge Velasco Cruz
 

Miguel de Unamuno nunca viajó a la Patagonia. Sin embargo, el famoso filósofo español compartía en su tiempo las mismas inquietudes ecológicas que los actuales habitantes de Isla Riesco, frente a los estragos de la minería del carbón. 

 

Miguel de Unamuno

  Un lugar sin fronteras. Sin límites. A la imaginación, a los sentidos, a los sentimientos. Patagonia es tierra de mitos, leyendas, historias. La Ciudad de los Césares. El Último Inca. Los Tehuelches, los Selk'nams y Yaganes. Navegantes ingleses, españoles, franceses y chilenos perdidos en el tiempo, perdidos en el viento.

Patagonia es tierra redentora: del ánimo, del espíritu, de la vida. Un lugar para los que creen en todo y para aquellos que no creen en nada. Porque conmueve y transforma. Porque parece un sueño e invita a soñar. En Patagonia el alma está un poco más cerca del paraíso. Parece imposible que alguien pueda ir a esta tierra mágica, encantada y siniestra a la vez, y quedar impertérrito, incólume ante tanta belleza: fiordos, glaciares y bosques; lagos color esmeralda.

El aire helado en el rostro. El frío que congela hasta el alma. Ráfagas de viento que todo lo mueven y que parecen arrancar a cada hombre de la tierra. Pastizales que ondean finamente hacia la eternidad. Pampas interminables que coquetean con los cerros. Estancias que parecen catedrales. Baqueanos cabalgando en el horizonte junto al ganado. Ovejas pastando como si nada ocurriera, cuando en realidad nada fuera de lo común ocurre y suceden tantas cosas a la vez. El cóndor entre las cumbres, su vuelo entre nubes que diseñan las formas más inverosímiles y extraordinarias. El ñandú corriendo por los campos. La mirada de un guanaco. Y montañas elegantes, majestuosas y enigmáticas. 

  

Lire la suite...
 
Alain Mesili:Le Rebelle des Andes PDF Envoyer
Écrit par Jorge Velasco Cruz   
mesiliAvec plus de 150 routes nouvelles à son palmarès d'alpiniste dans les Andes de Bolivie, Alain Mesili est une véritable légende de la montagne en Amérique Latine. Capable de traverser en marchant le désert d'Atacama et le Salar d'Uyuni, Mesili est certainement l'un des derniers "guerilleros" de la Cordillère des Andes.
Lire la suite...
 
La souveraineté nationale et la protection de la nature PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Pr.Luis Lliboutry   

 

Je ne pense pas que les économistes et les banquiers du monde entier puissent un jour comprendre pourquoi le Traité des limites de la Patagonie australe a été aussi difficile et passionné.

 

No hay en esos hielos, bosques y ásperas montañas barridas por el viento, riquezas minerales por explotar ( si las hubieron, millones de años de erosión glaciar, las ha acarreado y esparcido por toda la pampa, los ríos y canales).  No es lugar de paso obligado para salir al mar o entrar en fértiles tierras.  No, las causas para que el trazado de límites en la Patagonia se volviera apasionado y difícil, fueron sentimentales, simbólicas, de esas que no entran en las ecuaciones aceptadas por las computadoras.  Digamos que en las causas hubo amor a la Patria.  Pero ese amor tomaría rasgos peculiares en el caso de los Andes Patagónicos.  Proteger a sus súbditos de peligros naturales, como el vaciamiento repentino de lagunas de represa glacial, acudir en auxilio – si es menester – para impedir el vandalismo en los refugios, el incendio de bosques o la caza prohibida:  todos esos deberes de uno u otro Estado necesitaba un trazado preciso de los limites, que no dejase una “tierra de nadie” en los hechos.  Soberanía sobre una comarca es ante todo, responsabilidad de lo que en ella ocurre.  Pero esa responsabilidad no interesa tan solo a Chile y Argentina.  Los problemas ambientales abarcan al planeta entero.  Con el desarrollo del turismo, se sabe por todo y en todo el planeta, que los Andes Patagónicos, constituyen uno de los mas soberbios patrimonios naturales de la humanidad; uno de los pocos aún no echados a perder por el Hombre para satisfacer sus intereses inmediatos.  El mantenimiento de este patrimonio incumbe a Chile y Argentina, pero la Humanidad entera y las futuras generaciones son y serán sus beneficiarios. 
Lire la suite...
 
Le charme discret des haciendas de l'Equateur PDF Envoyer
Écrit par Marc Turrel   

spa

Les Haciendas sont un patrimoine historique qui pourrait devenir dans un proche avenir une des destinations favorites de l'Equateur. Son originalité? Le tourisme d'aventure et l'écotourisme qui permettent de découvrir les attraits de la Sierra et les traditions équestres du paramo andin. Un style de voyage que associe à l'élégance, la nature et le goût pour l'aventure.

Lire la suite...
 


 

Indices Revista Andes

Couverture-Ed-130.jpg

www.lan.com

www.enjoytour.cl

www.gbtbolivia.com

Bannière
Bannière